27 juillet 2012 ~ 0 Commentaire

Pourquoi nous sommes aigris et les raisons de changer les choses

Réagissant à l’article sur la liberté provisoire accordée à l’ex DG des Douanes, M. Ousmane GUIRO, cet internaute anonyme a fait un témoignage fort pathétique de son vécu pour expliquer son « aigreur ». Nous le reprenons presque tel quel…

Ne vous cristallisez pas sur les douaniers en matière de vol. Bien vrai c’est les voleurs officiels de la république mais depuis ils ne sont plus seuls : Il y a les agents des impôts, les gens des marchés publics, les hauts cadres qi donnent les marchés (en milliards) de gré à gré. En somme, tout fonctionnaire qui est milliardaire dans ce pays est un Voleur plus pire que Guiro.

Je vous dis que ce Gouvernement n’est pas sérieux quand il parle de la lutte contre la corruption. S’il l’était, il allait voter une loi contre le délit d’apparence. Moi mon promotionnaire est entré aux impôts avec le bac en 1988, après plusieurs échecs au même bac. Il sort de L’ ENAREF en 1990. En 1995, il avait déjà 3 villas. Moi, par « malheur », mes études ont marché. J’ai décroché mon bac en 1986 au premier tour avec mention A Bien. On m’oriente en Lettres Modernes en me « flattant » que mon français est bon.

Aujourd’hui, je suis professeur de français. Je continue de voler de crédit en crédit pour finir mon mur, le mur de ma seule « 3 chambres un salon ». J’ai dû acheter mon terrain avec mon premier rappel de salaire. Après, j’ai pris crédit pour m’acheter une SUZUKI Dame. La Yamaha, je ne pouvais même plus, avec la nouvelle grille salariale de 1987.

Nous avons commencé à travailler ensemble en 1990, année où j’ai fini ma maîtrise en Lettres Modernes. Mais aujourd’hui, il a deux voitures garées dans sa cour ; moi j’ai chuté. Je n’ai même plus ma Suzuki Dame. C’est Yamaha Nigeria, Mat que je chevauche. Je ne suis pas un Fakir, pourtant. Moi aussi, j’aime les bonnes choses.

Je suis très fort, mais il y a des moments où je suis aigri. Parce que je croyais qu’on devait obliger les gens à vivre selon leur mérite. Je sais que ce garçon ne vit pas de la sueur de son front. Mais quand on parle, on ferme votre bouche en disant que tu es jaloux, aigri. Mais qui m’a rendu aigre ? On ne dit jamais ça. Pourtant ce n’est pas de l’aigreur mais la prise de conscience qu’il y a des lois de partage des ressources de ce pays. Que notre administration a des règles et qu’il suffit de faire semblant de les respecter pour que la chose publique ne soit pas privatisée comme c’est le cas.

A ce rythme, même ceux à qui ce désordre profite ne gagneront pas au change. La pagaille n’est pas bien. C’est la loterie. Mêmes leurs enfants risquent de ne pas s’en sortir au bout du compte. Si vous voulez, ne me publiez pas ; ça ne fera que renforcer ma nature, celle d’un aigri. Mais est-ce que j’ai tort ?

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Rcd section de Boghni |
Amisderosemefalessi |
Logone |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Elijah De BLa
| Retourvilliers
| Umpperigordvert